Jus écarlate, délicieux et très frais !

IMG_0005J’ai réalise le jus écarlate…. Même si j’avais envie de réaliser toutes les recettes du livre. Livre très beau, tout est bien explique. Le jus est délicieux, très frais et le goût du fenouil apporte une note un peu anisée. Je le referai sans hésitation. Maintenant je vais me renseigner pour investir dans un blender et déshydrater pour réaliser plein d’autres recettes.

Merci pour cette belle découverte !
Amicalement, Valérie

Un livre plein d’atouts et facile à utiliser !

En cette période hivernale, de manque de lumière, d’excès alimentaires avec les fêtes de fin d’année, ce livre est une vraie mine d’or de conseils et d’idées de repas sains et délicieux pour prendre soin de soi et offrir une trêve bien méritée à son système digestif ! Outre les nombreuses astuces tout à fait pertinentes qui figurent en marge des recettes, leur classement par saison (automne, hiver) et par catégorie (petits déjeuners, plats, salades, soupes, accompagnements, desserts, …) constitue l’un des gros atouts de ce livre et le rend très pratique à utiliser. Contrairement à certains autres ouvrages de cuisine saine, les ingrédients sont généralement connus et faciles à trouver. Si ce n’est pas le cas, une petite note explique clairement ce qu’est l’ingrédient et comment se le procurer. Les recettes sont, pour la plupart, aussi simples et rapides à réaliser que savoureuses, avec une marche à suivre très claire et de jolies illustrations en couleurs. (J’ai testé la salade d’endives et de mâche). Tous ces atouts en font un livre santé très convivial, tout à fait accessible, même pour les novices en cuisine santé!

Hélène Wacquier
Conseillère en Nutrition CERDEN
Nutrithérapeute CFNA

Râpé juteux de légumes… d’hiver !

IMG_4593 IMG_7833Très chouette petit livre qui explique simplement les concepts de l’alimentation vive. Donne envie de tout essayer. Les recettes respectent les saisons et des alternatives sont proposées pour celles et ceux qui n’ont pas encore tout le matériel (déshydrateur etc.). J’adore la table des matières des recettes qui est classée par ingrédient —> permet de trouver une recette facilement en fonction de ce qu’on a dans le frigo! Voici une photo de ce que j’ai fait hier soir « Râpé juteux de légumes d’automne ». Je n’avais pas tous les ingrédients et j’ai remplacé le fenouil par du céleri blanc étant donné que nous sommes en hiver et que le fenouil n’est plus de saison. J’ai ajouté du pourpier ainsi qu’une sauce aux carottes en dessous. C’était délicieux quand même :-) Ce livre m’a également permis de découvrir le site d’Amy Webster que je ne connaissais pas. J’hésite à suivre ses cours en ligne… Merci pour cette belle découverte ! »
Je vous souhaite une très belle année 2016!
Bien à vous
Sarah

Mousse au chocolat noisettes et jus de carottes épicé : Il me tarde d’en essayer d’autres !

P1250444 P1250460Profitant de quelques jours loin de chez moi, j’ai lu avec beaucoup d’enthousiasme la version automne-hiver de la cuisine antiraplapla d’Amy.
Le format est très pratique pour pouvoir être emmené partout et le livre se lit très facilement. J’ai apprécié la partie “théorique” sur l’alimentation vivante et le matériel. Les explications sont concises et précises, les recettes donnent vraiment envie de les réaliser sur-le-champ. J’ai réalisé deux recettes : le jus d’orange et de carottes épicé et la mousse chocolat noisette. Un délice et une réussite pour chacune d’elle et surtout pour toute la famille (pas toujours facile de faire manger du cru aux jeunes enfants).  Il me tarde d’en essayer d’autres!
Bonne continuation!
Amélie

La critique de Julia sur “La cuisine antiraplapla”

vitamixSoucieuse de mon alimentation, j’ai acquis un extracteur de jus et un Vitamix il y a quelque temps, déjà. Avec ces deux appareils, j’ai découvert le plaisir de me faire des jus savoureux, des smoothies et soupes crues sans sentir de fils ou de pulpe (à ce niveau-là, je suis toujours une petite fille) et j’ai ainsi pu énormément varier les fruits, légumes et plantes aromatiques que je consomme. Friande de nouvelles recettes à tester, je me suis baladée sur des forums consacrés à ces appareils, et je lisais très régulièrement les termes de « crudivorisme » ou d’ « alimentation vivante ». L’opportunité de gagner un exemplaire de « La cuisine antiraplapla » est tombée à pic. J’espérais que ce livre me permettrait de comprendre mieux en quoi tout cela consistait, et me donnerait également des recettes à essayer.

Le chapitre « notions élémentaires » est une excellente entrée en matière : Amy Webster explique clairement ce que signifient l’alimentation vivante et le crudivorisme. Elle en décrit les bénéfices, mais sans utiliser un ton dogmatique rejetant les autres types d’alimentation. Elle parle d’aliments, de modes de consommation à privilégier, sans pour autant détruire les autres. Ce ton toujours positif a facilité ma lecture : le cru, le vivant, sont des notions toutes nouvelles pour moi, et elles m’intéressent mais je ne souhaite pas en faire mon alimentation exclusive, et je suis ravie de lire un livre sans me sentir idiote ou inconsciente d’encore manger des aliments crus ou, de temps de temps, de la viande (il semble parfois que c’est devenu un gros mot). La mise en page agréable et très claire permet de trouver facilement les infos recherchées.

J’aurais cependant aimé un passage à propos des éventuels désagréments que peut causer une détox crue : est-ce que tout le monde peut le faire sans risque? Faut-il demander un avis médical ou peut-on se lancer seul, quitte à arrêter si les choses ne se passent pas bien? Y a-t-il des effets secondaires auxquels il faut s’attendre (et dans ce cas, quels éventuels effets désagréables sont normaux et passent, et lesquels sont des signaux d’alarme?).

Les recettes sont très faciles à réaliser avec les aliments du quotidien. Il ne faudra, normalement, pas parcourir tous les magasins bio de la région pour trouver ce dont on a besoin. Le maca est présent dans une seule recette (je pense d’ailleurs qu’on peut en trouver de plus en plus facilement). Pour le reste, il n’y a rien que l’on ne puisse trouver dans un magasin d’alimentation normalement achalandé. Encore une fois, cela démystifie cette hygiène alimentaire encore assez mal connue. En plus, de par la simplicité des ingrédients, il est très facile de les remplacer par d’autres, pour varier les plaisirs ou pour faire avec les moyens du bord.

Les recettes sont simples et expliquées clairement. De plus, on peut facilement les adapter si l’on n’a pas sous la main tous les ingrédients nécessaires. J’ai par exemple réalisé les spaghetti de courgettes avec un pistou maison (mais traditionnel), c’était délicieux. spaghetti

La semaine suivante, j’ai refait la recette avec les ingrédients proposés, c’était toujours excellent. Mention spéciale également au smoothie de framboises, un délicieux basique.smoothie_framboise_rose

En conclusion, je suis ravie de disposer de ce joyeux petit livre jaune, qui est une mine d’informations et de bonnes idées, et j’ai hâte d’en découvrir la version automne-hiver !

La critique de Géraldine sur “La cuisine antiraplapla”

cuisine antiraplaplaJe suis heureuse de recevoir ce livre qui me tombe dessus à point nommé pour la période estivale… Recettes faciles, j’ai l’impression qu’on peut facilement remplacer un ingrédient par un autre, et composer avec les restes de légumes du frigo ou ce qui vient du potager… Bref, pas de prise de tête! Et puis, quand on lâche le pied, c’est aussi le moment de prendre des bonnes résolutions pour soi, du genre … faire un jus vert tous les matins pour retrouver un peu d’énergie. (Il paraît qu’il faut trois semaines pour ancrer une habitude dans son quotidien).

J’ai donc fait un jus vert ce matin, que j’ai bu à jeun, comme préconisé par Amy Webster. Résultat des courses: pas besoin de me faire un café dans la foulée. C’est un bon début!

Bravo pour les recettes de sorbet et de glaces. Je suis moins tentée par les recettes de dessert qui préconisent d’utiliser un déshydrateur pour les tartes ou les biscuits, car cela me paraît encore un peu fastidieux (et surtout je n’ai pas le matériel adéquat). Mais difficile de juger sans tester… Disons que c’est le prochain défi!

Le petit livre de Amy Webster est plein de peps, facile à aborder, et malgré le nombre incalculable de livres de recettes qui peuplent déjà ma cuisine, j’y apprends beaucoup de trucs et astuces. De plus, il est facile à glisser dans son sac, en cas de manque d’inspiration dans votre magasin / chez votre épicier!

Géraldine

Les bons conseils d’Aude Lafait

Après Mon bébé mange bio, Aude Lafait s’attaque à des recettes à mettre dans les boîtes à tartines, avec N’oublie pas ta boîte à tartines. Elle y donne une foule d’astuces pour donner le goût des bonnes choses aux plus petits !

Au détour d’une interview, elle nous a livré quelques bons conseils pour remplir la boîte à tartines de vos enfants de petits plats équilibrés:


Pour en savoir plus sur le livre, c’est par ici !

La critique de Nadège sur “La cuisine antiraplapla”

Cocktail d'énergie vert © Nadège
Cocktail d’énergie vert © Nadège
Salade de lentilles germées © Nadège
Salade de lentilles germées
© Nadège

Je suis très heureuse d’avoir gagné ce merveilleux petit livre carré d’Amy Webster. ..

J’ai testé le jus: cocktail d’énergie vert de la page 36.

j’ai juste remplacé la pomme par une betterave rouge. Voir photo. Un pur délice. …

Ensuite: la salade de lentilles germées. Page 64. Un pur bonheur… Une amie, arrivée à l’improviste m’a dit: “c’est ça manger cru? Mais c’est boooon !”.

Le livre est très agréable à lire. Il rassemble toutes les possibilités de la cuisine crue, du jus au smoothie,  des salades au plat plus élaborés et les desserts… Magnifique!

Et très utile, à la fin l’index des ingrédients.  Je recommande.

Salade de lentilles germées © Nadège
Salade de lentilles germées
© Nadège
Salade de lentilles germées © Nadège
Salade de lentilles germées © Nadège

Merci encore

Continuez de nous faire rayonner…

Nadège.

Plus d’infos sur le livre, par ici !

La critique d’Elodie sur “La cuisine antiraplapla”

 Le temps d’un week-end, j’ai testé 2 recettes du livre “La cuisine antiraplapla”:  le jus vert au fenouil et le taboulé au chou-fleur.

 Pour le jus, grâce à l’extracteur acheté fin mars, j’ai mis une petite pomme, un  demi-fenouil, 1/3 de concombre, quelques feuilles d’épinards et pour l’huile, j’ai  fait ma propre huile aromatisée au basilic (recette de Taty dans Fruits de la vie).  Pas de citron, je le laisse pour le plat.

© Elodie

Le taboulé: quelques fleurs de chou-fleur mixées auxquelles j’ai ajouté des olives vertes (pas noires comme dans la recette), du basilic, de l’huile de basilic et du citron. Pas de tomates (je n’aime pas).

Je ne mangeais quasi presque pas de légumes avant l’achat d’un extracteur à jus. Depuis trois mois maintenant, je commence à savoir ce qui me plaît le plus et les jus verts sont particulièrement savoureux. Je suis ravie d’avoir découvert des recettes avec des légumes autres que les jus comme le taboulé de ce soir. Inratable!

Ce livre, au format ultra-pratique, est très facile et agréable à lire. Les dessins sont fort jolis pour illustrer les recettes.

Points plus négatifs: il faut du matériel (extracteur, blinder-mixeur) et j’aurais voulu plus de “oui, mais…”. Ce livre donne l’impression que le cru est fait pour tout le monde (pas lu le mot “colopathie”). Il faut être en bonne santé pour manger cru régulièrement, ce qui n’est pas encore mon cas. Je n’ai d’ailleurs pas osé enchaîner par le dessert page 104 : crème glacée fraise et banane. Je le laisse pour demain, ça tombe bien pour un dimanche :)

Plus d’infos sur le livre, par ici !